Skip to content Skip to footer

NICE 1990

400,00

5 en stock

Ajouter à la liste des favoris
Ajouter à la liste des favoris
Category
ARTISTE
Artiste phare de l’École de Nice, Claude Gilli (1938-2015) a considérablement participé à l’affirmation du pop art français. Né à Nice, il se forme aux Arts Décoratifs de la ville. Proche des artistes Albert Chubac, Martial Raysse, Ben mais aussi Arman, César, Farhi et Venet, il produit plusieurs œuvres de « l’aliment blanc » avec Robert Malaval. En 1966 il obtient le prix Lefranc et participe à l’exposition « 12 supers réalistes » à Venise (galerie Del Leone) où il découvre les travaux des « pop » américains. En 1968 il travaille le plexiglas avant de réaliser une série de peinture « aux escargots ». Dans les années 1970 il s’installe à Paris et participe à de nombreuses expositions dont une dédiée à l’École de Nice au Centre Pompidou. La maladie dégénérative dont il est atteint finit par le rattraper et l’oblige à se déplacer en fauteuil roulant. Il se met alors à développer un travail sur le fer découpé, réalisant des projets de pièces d’extérieur et des sculptures monumentales.

Description

L’Œuvre

 

« Claude Gilli : issu du soleil de la mer ; regard : une lame de scie ; constituants : couleur plus la couleur, plus toujours la couleur, découpée, versée, étalée, plus la densité, plus la main. Moi j’aime ça ».
Arman, 1966.

Dans son travail Claude Gilli repense la sculpture dans un dialogue constant entre la bi-dimensionnalité et la tri-dimensionnalité. Au cours des années 1980, suite à sa rencontre avec Michel Roudillon, il abandonne progressivement le travail du bois découpé pour s’engager dans la maîtrise de l’acier découpé soudé. La voie de la sculpture en acier lui ouvre alors de nouvelles perspectives, notamment la possibilité d’envahir le monde extérieur en réalisant des sculptures monumentales. Ses découpages, véritables paysages en trois dimensions disposés sur plusieurs plans et peints en bleu, vert, jaune et rose, sont de véritables explosions de couleurs et de matières où il renoue avec les tendances « pop » des Nouveaux Réalistes et une mise en composition dans la même veine que Wesselmann.

Traitant de nus féminins, de bouteilles ou de paysages méditerranéens sur plusieurs rangs, ils évoquent souvent Nice et le bleu du ciel de la riviera, des thèmes qui seront à jamais liés à l’œuvre de Claude Gilli.

 

Édition ART FOR ALL par Galerie Loft
Fonte de métal peint
H.16 x L. 13 x P. 3 cm – 550 gr.
Signé sur le devant et numéroté à 500 ex.
Dim. de la boite  (avec étui de protection) : H. 22,5 x L. 16 x P. 5 cm

 

Claude Gilli, Femme à clou, 1990
Claude Gilli, Femme à clous, 1990, Acier et métal découpé soudé,
pièce unique, H.152 x L.118 x P.31cm.

Informations complémentaires

Poids 550 g
Dimensions 16 × 13 × 3 cm
Année

2019

Matériau

Fonte de métal

Edition

500 exemplaires

Signature

Signé dans le moule

Dim. de la boite

H. 22,5 x L. 16 x P. 5 cm

oeuvres

Cet artiste vous propose aussi

Galerie Loft Paris

France —
3 BIS & 4 RUE DES BEAUX-ARTS
75006 PARIS

Suivez-nous

Newsletter